Discours de Cellou Dalein Diallo suite à l’accueil triomphal qui lui a été réservé ce vendredi par les populations de Conakry

0

《oui j’étais en contact permanent pendant mon absence avec les jeunes de la Haute Guinée, nomment ceux de Kankan. Et, j’ai tenu par téléphone plusieurs meetings. Ils m’ont rassuré de leur détermination à voter pour l’alternance.
Et, je leur ai dit que ce serait de me donner une grande opportunité d’achever le travail que j’ai commencé sous le mandat du général Lansana Conté parce que j’ai réalisé pas mal d’infrastructures en Haute Guinée : la route Kouroussa-Kankan avec le pont sur le Niger à Yirikiri. Il y avait là-bas un bac très contraignant pour les usagers de la route. La route Kankan-Kourémalé avec deux ouvrages de franchissement les plus importants. Le pont sur le Niger à Djélibakoro (un pont de 500m) qui sera pour toujours le plus grand ouvrage de franchissement en Guinée. Et puis, il y a le pont sur le Niger à Tinkisso. Là aussi, il y avait un bac qui était très contraignant pour les usagers de la route. Alors, je leur ai dit qu’en votant pour moi massivement comme ils l’ont promis, ils vont me donner l’opportunité d’achever le désenclavement de la Haute Guinée.
Mais, j’avais déjà identifié un projet important, c’est le projet Odjéné-Mandiana-Kankan. La Banque Africaine de Développement (BAD) avait accepté d’être le chef de file pour le financement de ce projet. Et bien entendu, je vais m’atteler à la réalisation de ce projet. Il y a le pont entre Mandiana et Siguiri, à Djalakoro, que j’ai aussi promis de réaliser durant mon premier mandat, en plus du barrage hydroélectrique de Kobédou ou de Fomi. On fera le choix en fonction de l’intérêt des deux ouvrages.
Je suis un homme comblé par cette réception extraordinaire. Je m’attendais à être reçu ; mais, pas avec une manifestation d’une telle ampleur. Donc, ça me rassure quant à l’issue de l’échéance du 18 octobre 2020》.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée