Des organisations de la société civile exhortent l’État de privilégier le droit de détenus

0

Plusieurs organisations de la société civile demandent la libération des détenus politiques. A l’occasion de la journée internationale de la liberté d’expression, ces organisation ont exhorté aux autorités de privilégier le droit de détenus afin que, Oumar Sylla  » Foniké Mengué » et Cie emprisonnés à la maison centrale de Conakry depuis plus six mois recouvrent leur liberté. 

« Aujourd’hui la justice est placé face à ses responsabilités, en ce moment décisif de notre histoire commune.
Nous sommes profondément inquiets et préoccupés par la détérioration continue de la situation économique, sécuritaire et humanitaire, ainsi que par l’impasse politique actuelle de la guinée.
Nous condamnons “les arrestations arbitraires” et appelle à “la libération immédiate des détenus politiques.
Nous réaffirmons notre détermination à instaurer l’idéal du panafricanisme en Guinée (Unité, solidarité, justice et développement).
Une fois de plus, nous exprimons notre compassion et nos condoléances les plus attristés aux familles éprouvées, victimes des violences et des bavures policières, des tueries, des assassinats et des pillages des biens privés ou publics qui malheureusement attendent toujours que justice soit rendue.
Nous exprimons notre profonde préoccupation au sujet du maintien en détention des jeunes activistes comme Oumar Sylla dit Foninké Menguè, Mamadi Onivogui et tant d’autres… nous exhortons au gouvernement guinéen de donner la priorité aux droits humains des détenus car aujourd’hui, les informations qui nous parviennent sur les conditions de détention des prisonniers sont alarmantes. Ils reçoivent moins de traitements médicaux adaptés à leurs pathologies ou maladies.
Nous exigeons de celui-ci la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers politiques et détenus d’opinion dont Souleymane Condé, Youssouf Dioubaté, Ibrahima Chérif Bah, Ousmane « Gaoual » Diallo, Abdoulaye Bah, Mamadi Condé.
Fait à Conakry le 03 mai 2021
ONG Signataires :
1- FINA-Front International des Nationalistes Africains
2- RAJL-Réseau Africain des Jeunes Leaders
3- NBM-Ne Brûle pas ma Maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée