Des enseignants contractuels devant le MENA:« Non au concours»

0
Les enseignants contractuels ont montré leur ras-le-bol ce mardi 1er mars 2022 devant le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation (MENA à Almamya dans la commune de Kaloum. 
 Munis de pancartes où on pouvait lire « Non au concours », « Vive l’engagement », « A bas la corruption », ces enseignants contractuels ont exprimé leur mécontentement contre certains responsables du MENA qui seraient selon eux en train de mettre les bâtons dans leurs roues. Face à ces remous, certains enseignants contractuels et les cadres du département sont en réunion en ce moment même au lycée du 02 octobre afin de trouver une issue favorable à cette revendication. « Nous sommes là pour l’école guinéenne. Nous ne sommes pas là pour notre intégration à la fonction publique. Nous sommes des enseignants. L’école guinéenne en 2019 a été vraiment perturbée sur l’ensemble du territoire national. C’est grâce à nous que l’école a été sauvée. Donc, l’Etat guinéen nous doit une reconnaissance par notre intégration sans concours », a dit Alseny Mabinty Camara coordinateur des enseignants contractuels.
Malgré cette revendication, le Ministre de l’Enseignement pré-Universitaire et de l’Alphabétisation rassure que pour accéder à la fonction publique, il faut passer par le concours. Guillaume Harwing promet par la même occasion que des dispositions sont en train d’être prises au niveau de son département et celui du budget afin de régulariser la situation: « Nous avons écouté la situation des contractuels. Mais nous avons hérité d’une situation, nous n’avons fait que 4 mois aux affaires. Ça fait combien de temps que les contractuels courent pour être engagés ? Nous en sommes conscients, ils sont en train de travailler, ils se battent pour l’école Guinéenne. Ne pas le reconnaître, c’est être ingrat. Les dispositions sont en train d’être prises au niveau du ministère de l’Enseignement pré-universitaire, de la Fonction Publique, mais aussi du Budget pour voir ce que nous pouvons faire. Toutefois, il faudrait bien que cela soit claire pour tout le monde : L’intégration à la fonction publique passe nécessairement par le concours. Ce n’est pas de nous, ce n’est pas de vous, c’est la loi L 027 » a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée