Dernière minute: Le Conseil général décide de reporter indéfiniment la MC12

0

Le Conseil général a décidé vendredi soir (26 novembre) de reporter la 12eme conférence ministérielle imminente après qu’une épidémie d’une souche particulièrement transmissible du virus COVID-19 a conduit plusieurs gouvernements à imposer des restrictions de voyage qui auraient empêché de nombreux ministres d’atteindre Genève

La 12e Conférence ministérielle (CM12) devait commencer le 30 novembre et se dérouler jusqu’au 3 décembre, mais l’annonce des restrictions de voyage et des exigences de quarantaine en Suisse et dans de nombreux autres pays européens a conduit le président du Conseil général, l’Amb. Dacio Castillo (Honduras) de convoquer une réunion d’urgence de tous les membres de l’OMC pour les informer de la situation.

« Compte tenu de ces développements malheureux et de l’incertitude qu’ils provoquent, nous ne voyons pas d’autre alternative que de proposer de reporter la Conférence ministérielle et de la reconvoquer dès que possible lorsque les conditions le permettront », a-t-il ajouté. Castillo a déclaré au Conseil général. « J’espère que vous apprécierez pleinement la gravité de la situation.

Le directeur général Ngozi Okonjo-Iweala a déclaré que les contraintes de voyage signifiaient que de nombreux ministres et délégués de haut niveau n’auraient pas pu participer aux négociations en face à face à la Conférence. Cela rendrait impossible la participation sur un pied d’égalité, a-t-elle déclaré.

Elle a souligné que de nombreuses délégations ont longtemps soutenu que la réunion n’offrait pratiquement pas le type d’interaction nécessaire à la tenue de négociations complexes sur des questions politiquement sensibles.

« Ce n’a pas été une recommandation facile à faire… Mais en tant que Directrice générale, ma priorité est la santé et la sécurité de tous les participants à la MC12 – ministres, délégués et société civile. Il vaut mieux pécher par excès de prudence », a-t-elle déclaré. , notant que le report continuerait à maintenir l’OMC en conformité avec la réglementation suisse.

Les membres de l’OMC ont unanimement soutenu les recommandations du directeur général et du président du Conseil général, et ils se sont engagés à continuer de travailler pour réduire leurs divergences sur des sujets clés tels que la réponse de l’OMC à la pandémie et les négociations pour rédiger des règles réduisant les pêcheries nuisibles. subventions.

Le Directeur général et l’Amb. Castillo a exhorté les délégations à maintenir l’élan de négociation qui avait été établi ces dernières semaines.

« Cela ne veut pas dire que les négociations doivent s’arrêter. Au contraire, les délégations à Genève doivent être pleinement habilitées à combler le plus de lacunes possible. Cette nouvelle variante nous rappelle une fois de plus l’urgence du travail qui nous est confié », a-t-il ajouté. mentionné.

La directrice générale Okonjo-Iweala a déclaré qu’elle avait prévu une série de discussions au cours du week-end avec des ambassadeurs et des négociateurs en visite et qu’elle prévoyait de poursuivre ces réunions. Les présidents des groupes de négociation ont dit la même chose.

C’est la deuxième fois que la pandémie force le report de la 12e Conférence ministérielle. La réunion devait initialement avoir lieu en juin 2020 à Nur-Sultan, au Kazakhstan. Bien que le Conseil général ait décidé de déplacer la réunion à Genève, le Kazakhstan a été choisi pour présider la réunion et le président du pays, Kassym-Jomart Tokayev, devait prononcer un discours lors de la cérémonie d’ouverture de la Conférence le 30 novembre.

Le Directeur général et le Président du Conseil général, ainsi que de nombreux ambassadeurs qui ont pris la parole, ont rendu hommage au Kazakhstan pour son soutien et son attachement à l’OMC et au système commercial multilatéral.

Aucune date n’a été fixée pour la reprogrammation de la Conférence ministérielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée