Cyber-sécurité:  Saïkou Yaya Barry  »Alpha Condé veut utiliser la justice pour légaliser sa dictature  ».

0
Depuis un certain temps il est à observer en lieu et place de la loi qui encadre la liberté de la presse, certaines autorités judiciaires font recours à la loi portant sur la cyber sécurité. Cette loi est t- elle une nouvelle menace pour les journalistes après la mise sous contrôle judiciaire du fondateur du Groupe de presse Lynx- Lance, lynx FM Diallo Souleymane? Ce mercredi 21 Août notre rédaction à rencontrer un législateur guinéen pour en savoir plus.
Pour l’honorable Saikou Yaya Barry, président de la commission communication et nouvelle technologie de l’information et de la communication aucune raison ne justifie la mise sous contrôle judiciaire de Diallo Souleymane.
« Alpha Condé veut utiliser la justice pour légaliser sa dictature et j’en appelle à la bonne conscience des magistrats, ils ne doivent pas être la voie par laquelle la dictature va être dans notre pays. C’est la culture de la peur qu’Alpha veut l’instaurer » A lancé ce député de l’Union des Forces Républicaines avant d’interpeller les magistrats d’appliquer la loi.
« La loi L002 protège la liberté d’expression en République de Guinée et ils doivent normalement suivre cela à la lettre parce c’est de la loi qu’il s’agit »
A la question de savoir pourquoi la loi sur la cyber sécurité est de plus en plus utiliser pour punir les délits commis par les journalistes en lieu et place de la loi portant sur la liberté de la presse, ce parlementaire répond.
« En réalité, c’est des lois complémentaires, la loi sur la cyber sécurité n’exclut pas la loi sur la liberté d’expression. Ce n’est même pas quelque chose d’incompatible, ce qui est dommage c’est l’utilisation d’une loi mal connue pour juger une affaire d’une loi très bien maitriser par les guinéens qui est celle de la loi L002. La loi sur la cyber sécurité n’est pas à la portée de tout le monde et même ceux qui sont entrain de brandir cette loi pour accuser des gens » Précise Saikou Yaya Barry.
Concluant, le Président de la commission communication et nouvelle technologie de l’information et de la communication appel à la vulgarisation de la loi sur la cyber sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée