Création de CRIEF: « si vous commencez par les grands voleurs, vous pouvez moraliser le pays» Dr Ousmane Kaba

0
Le président de la transition le colonel Mamadi Doumbouya a signé une ordonnance ce jeudi 2 décembre 2021, portant création, organisation et compétence de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).
Cette cour sera habilitée à punir les soustractions et détournements commis par les agents publics dont la valeur est supérieure ou égale à un milliard de GNF. Ce n’est pas tout. Elle réprimera également la corruption commise par les agents publics nationaux et internationaux. La corruption dans la passation, l’exécution et le contrôle des marchés publics, mais aussi la corruption dans le secteur privé et dans les entreprises publiques ou semi-publiques. Pour l’économiste Dr Ousmane Kaba, la création de cette cour permettra de réduire les détournements des fonds publics qui ont atteint le seuil: « Il faut mettre un comité d’audit. Je pense que le plus gros problème de la Guinée, c’est la pauvreté du pays malgré notre richesse. Pour moi le premier responsable de la grande pauvreté de la Guinée, c’est le chef-tocratie administratif et politique. Parce que cette corruption a atteint un niveau qui ne permet même plus d’investissement public. Donc, qui ne permet pas d’avoir des infrastructures publiques (…) c’est de commencer par voleur d’aujourd’hui. Et ensuite passé simplement la documentation si les événements sont récents. Cela ne dit qu’on ne va pas aller derrière les voleurs inhérents. Mais commençons par les voleurs qui sont là toute suite qui a bloqué le système et en suite pourra suivre dans le temps » suggère le leader du Parti PADES ce vendredi 03 décembre dans l’émission mirador.
Par ailleurs, l’ancien ministre de l’Économie annonce que lorsqu’il était aux affaires « Nous nous avions fait des audits. Nous avons donné les résultats des audits au Pr Alpha Condé qui malheureusement a encouragé le vol en Guinée ». « Il faut le dire parce qu’il se tue là-dessus. Il en a fait un instrument de chantage à son propre profil et de son clan. C’est extrêmement dommage. Commençons ce qui est immédiat. Également, il y a l’autre question en ce qui concerne le seuil. Cela ne signifie pas que ceux qui volent en dessous ne sont pas poursuivantes. Ils seront poursuivis. Et c’est une très bonne chose de chercher à prendre les gros poissons. Vous savez dans un pays, on ne pourra jamais mettre en prison tous les délinquants, ce n’est pas possible. Mais ce qui est certain, si vous commercez par les plus gros, vous pouvez moraliser le pays. Vous pouvez empêcher les gros obstacles qui font qu’il ne plus possible d’investir dans ce pays-là. L’état ne peut plus investir. Parce que tout est systématiquement détourné. Les recettes minières, on ne sait jamais où elles sont, un grand pays qui produit beaucoup de bauxite, mais aucune ressource de l’État, c’est catastrophique. Donc commençons par les gros poissons. Personne ne doit être à l’abri » rassure le président du PADES.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée