COVID-19: plus de 32 mille doses AstraZeneca périmées ce 30 novembre (Source)

0
L’Agence Nationale de Sécurité sanitaire (ANSS) traverse une véritable crise. Pourtant, les comptes de cette agence sanitaires sont gelés alors que la campagne de vaccination a pris un sérieux coup. Cette pandémie maladie commence à refait surface en Afrique du Sud et en France avec un autre nouveau variant Omicron.
D’après nos confrères infochrono,  plus de 32 324 doses de vaccins AstraZeneca sont périmées dans les mains de l’ANSS, faute de distribution à temps ce mardi 30 novembre 2021. C’est qui veut dire que cette importante quantité de dose pourrait être incinérée dans les prochains jours. Selon même la source, ce chiffre provisoire devrait même augmenter puisque les données sur les stocks d’astraZeneca dans les préfectures de Dabola, Dubreka et la zone spéciale de Conakry ne sont pas encore disponibles. L’inventaire étant en cours dans ses trois endroits.
Et d’autres vaccins pourraient connaître le même sort notamment Pfizer et Johnson and Johnson si des dispositions urgentes ne sont pas envisagées très prochainement pour relancer la machine de la vaccination contre la COVID-19. Comme par exemple, les vaccins Pfizer ne peuvent être distribués que pour la première dose, menacées de péremption d’ici fin décembre également.
Nos confrères annoncent qu’à ce jour, près de 2 millions de doses de vaccins contre la covid 19, don des partenaires techniques et financiers des pays amis à travers le mécanisme COVAX ou achetées sur fonds propres du gouvernement guinéen sont dans la même situation en raison du gel des activités de l’ANSS. Et cette péremption des vaccins serait liées à l’arrêt de travailleurs de l’ANSS. Puisque depuis le coup d’état du 05 septembre dernier qui a renversé le président Alpha Condé, aucun travailleur de cette agence n’a touché son argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée