Cour d’appel de Conakry: le bureau du Conseil supérieur de la magistrature suprême meublé

0
Les magistrats ont tenu leur assemblée générale élective ce mercredi 09 mars à la cour d’appel de Conakry pour désigner ces six représentants au conseil supérieur de la magistrature. Sur les 188 votants, Mamadou Dian Bora Diallo a obtenu la plus haute voix exprimée avec 147. Conformément à l’article 13 du décret de 2013, l’avocat général de la cour d’appel de Conakry vienne en tête du classement suivis de Joséphine Loli tinkiano avec 136, Lazare Mamady Doré 127Mouhamed kaba 123Mohamed lamine Diallo 100 et Elhadj Mamoudou camara 98. 
 
Pour compléter les membres du bureau de ce conseil supérieur de la magistrature, les magistrats ont procédé au vote de six postes à pourvoir dès 11 candidats dont une femme.  Après avoir arrivé en tête de classement parmi les onze candidats, Mamadou dian Bora Diallo livre ses sentiments: « c’est un sentiment de responsabilité, de reconnaissance et de remerciement aux collègues magistrats qui m’ont élu comme premier parmi les six membres. Je profite de l’occasion pour réitérer l’engagement déjà pris ainsi que les autres membres élus à faire CSMS qui sera au service exclusif des magistrats. Ça comporte notamment le plan de carrière et toutes les autres activités qui vont que le CSMS doit être l’organe moteur du fonctionnement normal de  la carrière des magistrats. Nous avons plusieurs priorités. L’une des priorités, il faudrait que des citations fâcheuses qui sont arrivées dans le passés ne puissent plus continuer.  Par exemple, les cas d’omission des magistrats, le non respect de la carrière. Vous êtes procureur pendant plusieurs années, un beau matin vous vous retrouvez président du siège, la création d’un fichier numérisé individuellement des magistrats. Beaucoup de priorités qui font que le CSMS doit se mettre à la hauteur pour atteindre ses objectifs là. Le mandat du conseil est de six ans non renouvelable » déclare l’avocat général à la cour d’appel de Conakry.
Il faut rappeler que les autres candidats qui n’ont pas eux la moyenne demandée sont
Amadou Saikou Barry 95, Sékouba Condé 86
Paul II lamah 53, MBamo Pogomou 49, Alhassane matinty Camara 80

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée