Cour d’appel de Conakry : Gnelloy condamné à une lourde peine

0

Le verdict tant attendu vient de tomber ce jeudi 28 octobre 2021 à la cour d’appel de Conakry. L’insulteur public sur les réseaux sociaux, Ousmane Gnelloy Diallo, vient d’être condamné en appel à 2 ans d’emprisonnement ferme et une interdiction d’utiliser les réseaux pendant 5 ans.

Celui qui se faisait appeler ministre de la défense nationale d’Alpha Condé sur Facebook et militant du RPG arc-en-ciel, ancien parti au pouvoir, est poursuivi pour des faits d’injures publiques et de menaces de mort à la requête de Kadiatou Biro Diallo (DK), fille de l’ancien président de l’Assemblée nationale.

Pour rappel, Gnelloy avait été condamné en première instance à 5 ans de prison ferme et au payement de 2 millions d’amende. Le juge Charles Wright qui avait jugé l’affaire au tribunal de première de Dixinn, avait ordonné également l’interdiction de certains droits civiques à celui qui se faisait appeler le «ministre de la Défense du président Alpha Condé sur Facebook » qui sont entre autres: l’interdiction d’être hébergé sur les réseaux sociaux, l’interdiction d’être nommé à un poste administratif, l’interdiction d’être désigné dans une délégation pour représenter la Guinée dans un autre pays. Malgré cette condamnation et le mandat d’arrêt qui avait été lancé contre lui, ce jeune militant de l’ancien parti au pouvoir, avait échappé à la justice. C’est le 28 septembre 2021, alors qu’il s’apprêtait à sortir du pays qu’Ousmane Gnelloy a été arrêté à l’aéroport international de Conakry-Gbessia et puis conduit à la maison centrale de Conakry.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée