Consultations nationales : Dr Goureissy Condé fait le point de sa rencontre avec Kssory

0

Dans le cadre des consultations nationales entamées la semaine dernière par le premier ministre, les acteurs politiques et sociaux se succèdent au palais de la Colombe pour exprimer à tour de rôle leurs positions respectives.

Au sortir du dialogue ce mercredi, 18 septembre 2019 avec le premier ministre, le président de l’Alliance pour le Renouveau Nationale a organisé un point de presse au cour duquel il déclare:

<<Nous avons toujours demandé un dialogue inclusif. Une consultation n’est pas un dicta, une consultation n’est pas un piège. Nous nous sommes engagés dans ces consultations parce que le parti ARENA avait envisagé cette démarche. La politique se gère dans la réalité et par la réalité. Lorsqu’il y a une manifestation d’intention d’un côté et de l’autre côté il y a une manifestation d’intention de riposte, il est important qu’il y ait un groupe qui  amène les uns et les autres à discuter, à se comprendre et à s’entendre. Cela n’a rien à voir  avec un alignement, cela n’a rien à voir avec la subordination. Nous sommes attachés à la redéfinition du rôle de l’État pour l’adapter aux conditions socio-économique, socioculturel et sociopolitique de notre pays», a- t-il dit.

Abordant les questions relatives à la participation de l’ARENA aux futures élections législatives et au projet de nouvelle constitution, le secrétaire permanent du parti dira:

«Sur l’organisation des élections législatives prévues pour le 28 décembre prochain, l’ARENA y est favorable mais demande des garanties pour la bonne organisation et le maintien de la paix. Sur le principe de l’adoption d’une nouvelle constitution, ARENA se fait le devoir de réserve de tout commentaire sur un éventuel projet de constitution qu’il n’a jamais vu. Et Si débat il y a, l’Alliance pour le Renouveau National voudrait proposer quelque points: le partage et l’équilibre des pouvoirs, la redéfinition du régime politique guinéen, la prise en compte des réalités sociopolitique du pays« , a souligné Sébastien Kolié.

Les questions de développement doivent prendre le dessus sur les questions politiques et il faut mettre de côté les considérations personnelles pour l’intérêt national.

Amadou Oury Barry pour googa224.info

00224 620453597

oury135@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée