Communiqué de l’Antenne FNDC Belgique

0

Depuis quelques jours, nous assistons à une série d’attaques venant d’individus malintentionnés qui tiennent des propos mensongers contre l’antenne du FNDC-Belgique. On s’aperçoit que l’intention de ces détracteurs vise un objectif plus précis: discréditer l’image favorable que se fait l’opinion publique envers le FNDC.

Ces individus cherchent à dénaturer la réalité, à nuire à l’image et à l’intégrité morale des membres de ce regroupement civique. A faire croire à l’opinion publique que l’actuel coordinateur (Elhadj Oumar DIALLO) démocratiquement élu serait une personne désignée d’office par Abdourahmane SANOH, des chimères qu’aucune personne censée ne peut y croire.

La réalité est plus simple: faute de pouvoir créer le FNDC-DIASPORA, c’est-à-dire une structure supranationale, déconnectée de la coordination nationale en Guinée, l’ancien coordinateur Moudjitaba BARRY et certains membres n’hésitent pas à s’attaquer frontalement aux responsables du FNDC. Leurs ambitions inavouées, ont souvent pris le pas sur une approche d’intérêt général.

Ainsi, contrairement aux allégations mensongères distillées dans différentes vidéos, il faut noter que l’antenne FNDC Belgique, bien que respectueuse des directives de la Coordination Nationale du FNDC, garde toute son autonomie de fonctionnement à travers sa charte et son règlement intérieur qui ont fixé la durée du mandat du coordinateur à six (6) mois renouvelable.

C’est donc après plusieurs avertissements du bureau ignorés par l’ancien Coordinateur, qu’une décision de destitution a été prise à son encontre, suivie de la mise en place d’un directoire pour la gestion des affaires courantes, avant l’organisation d’une élection libre et transparente le 08 mai 2020, soit une semaine après la fin de son mandat. Au cours de cette élection, ce sont les 2/3 des électeurs qui ont fait le choix d’élire Monsieur Elhadj Oumar DIALLO. Un PV de cette élection a été immédiatement transmis à la coordination Nationale qui, pour éviter toute confusion, mais aussi dans un souci de respect de l’ordre démocratique, n’avait d’autre choix que d’acter et de valider le choix de la majorité.

Suite à cette élection, l’ancien coordinateur a fait appel à quelques amis membres pour se faire désigner Coordinateur lors d’une visioconférence Zoom afin de s’ériger en victime de Monsieur Abdourahmane SANOH.

Ceci étant dit, il faut aller rechercher l’origine de la rupture de confiance entre l’ancien coordinateur et les membres du FNDC Belgique dans ses manquements, ses dérapages, et sa gestion financière désastreuse.

Le but de notre combat n’est pas de servir de tremplin pour quelques individus, mais pour servir la cause de notre pays. Nous lançons un appel aux patriotes de tous les bords, de se mobiliser pour la réalisation d’une alternance démocratique, seule à même de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères.
.
La Cellule de Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée