Commissaire Fabou à la barre : « A la DCPJ, j’ai demandé à foniké s’il n’a pas fait l’objet de violences, il a dit non… »

0

L’ancien contrôleur général de police Aboubacar Fabou Camara a comparu ce lundi 14 février 2022 devant la Cour d’appel de Conakry pour des faits « d’arrestation arbitraires, de dénonciations calomnieuses, de menaces, de violences et d’injures, à la requête de Foniké Mangué ».

Face au juge, le prévenu a nié en bloc les accusations portées contre lui. Par ailleurs, Aboubacar Fabou Camara déclare que lors de l’interpellation d’Oumar Sylla »Foniké Mangué », à son domicile, ses services ont agi en flagrant délit, dans le cadre des infractions constatées. « Foniké Mangué n’a pas été violenté, ni injurié, je ne mentirai pour personne. Quand on est allé le chercher il s’est levé de lui-même. A la DPJ, il était logé dans le bureau du chef de peloton et à chaque fois, je venais m’assurer qu’il va bien. Quand il est arrivé à la DCPJ, je lui ai demandé s’il n’a pas fait l’objet de violences, il a dit non », a-t-il expliqué,

Plus loin Aboubacar Fabou Camara déclare être surpris de tels faits soient portés contre la DPJ. Ce n’est pas tout ! L’ancien protégé d’Alpha Condé a été questionné si une convocation avait été adressée à Foniké Mangué avant son interpellation ? « l’officier qui est allé le chercher détenait une convocation. C’est sur la base des informations reçues, la menace était telle que nous avons agi en flagrance. Foniké Mangué été arrêté le 17 Avril 2020, il n’a été déféré qu’au 24 avril. A chaque 48 heures, nous demandons au procureur si nous pouvons proroger la garde à vue, avant de la renouveler » a-t-il indiqué.

Affaire à suivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée