Col Doumbouya à la garde des Sceaux : « Chaque fois que vous décidez, penser à ceux qui sont morts comme Kelefa Sall pour faire la justice dans notre pays»

0
Le Colonel Mamadi Doumbouya a effectué ce jeudi 11 Novembre une visite inopinée dans certains départements ministériels. Parmi ces départements figures le ministère de la Justice Garde des Sceaux et de Droit de l’Homme. 
C’est la toute première sortie du président de la transition dans les départements ministériels. Lors de sa prise du pouvoir le 05 septembre dernier, le président du CNRD avait annoncé que la justice allait être la boussole des actions de la transition. A moins d’un mois de la nomination de ministre de la justice, le Colonel Doumbouya vient s’enquérir des conditions de travail des hommes et femmes garants des lois guinéens. Pour lui, l’avènement d’une Guinée nouvelle passe par une justice crédible et impartiale. « Je viens ce matin pour réitérer à madame la ministre tout mon soutien et mon engagement qui est total que cette fois-ci notre peuple qui est le peuple de Guinée qui est un peuple assoiffé de justice qu’elle puisse vraiment faire son travail. Le ministre de la justice en toute quiétude, qu’elle a vu mon soutien et elle peut compter sur moi. Elle a demandé aussi un point pour savoir ce qu’elle a besoin pour la permettre de travailler correctement et dignement à savoir les infrastructures qu’il nous faut pour nos tribunaux qui pour nous c’est l’image de votre Nation et notre pays » a-t-il fait savoir.
Devant les travailleurs de ces départements, le chef de l’État a rassuré la garde des Sceaux de son soutien. Par la même occasion il a invité à madame yarie soumah à prendre exemple sur l’engagement et la détermination de l’ancien président de la cour constitutionnelle Kelefa Sall décidé en 2019. « Donc encore une fois madame la ministre je compte sur vous pour cette fois-ci une justice pour notre pays. Et pensant souvant aussi à tous ceux qui sont morts dans la quête de la justice par exemple Kelefa Sall. Chaque fois que vous décidez, penser à ceux qui sont vraiment partis et ceux qui vraiment pensaient à faire la justice dans notre pays » a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée