Code civil  Guinéen/ Loi sur la polygamie : Cellou Baldé  »Il n’ya pas de péril a la demeure  ».

0
Les députés guinéens ont adopté le jeudi 09 mai en seconde lecture le code civil guinéen. Un document qui a suscité une vive réaction des partisans de la polygamie. Beaucoup ne comprennent pas  les articles 281 et 282 qui traitent le régime de la polygamie et de la monogamie. Cellou Baldé, le député uninominal de Labé explique que la polygamie n’est pas interdite en Guinée
Suite à la polémique née du nouveau code civile guinéen, le député Cellou Baldé partisan de la polygamie affirme que l’actuelle loi abroge celle de 1983. Il parle d’une évolution par rapport a l’ancienne loi.
« Vous savez que la loi de 1983 la polygamie  était le seul régime sur lequel on pouvait se marier en dehors des dérogations liées à l’État de santé de la femme. En passant par la stérilité ou par des maladies graves dûment constatées par un médecin et la décision sera prise par le président du tribunal du ressort. Maintenant cette loi donne des options, on dit que la monogamie c’est la règle, mais toute fois, le Monsieur en question au moment du mariage le couple peut s’entendre » Explique t-il
Pour ce député de l’UFDG ; désormais les futures mariés bien avant leur mariage doivent s’entendre sur le régime matrimonial souligne t-il
« Si vous optez pour la polygamie, que Monsieur peut aller à deux ; trois ou quatre femmes au maximum, vous vous entendez. Vous vous aimer, vous voulez vous mariés et vous vous entendez. Ce qui est aussi intéressant dedans, ce qu’il n’ya pas d’obligation ni pour le Monsieur, ni pour la mademoiselle d’être sous le régime qu’il ou elle ne veut pas. Si Madame ou mademoiselle n’est pas d’accord avant le mariage, il n’est pas célébré devant l’officier d’état civil et inversement pour le Monsieur » Précise Cellou Baldé avant d’assurer les femmes qui sont maintenant libres  dans le choix
« Pour moi, il n’ya pas de péril à la demeure. Tu veux être monogame, tu es d’accord avec ton prince charmant, vous vous aimés, il accepte que vous soyez monogame et vous signés » Conclut ce partisan de cette nouvelle loi du code civil.
Moussa Moïse Keita

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée