Chérif Abdallah: « Ce que j’ai dit aux opérateurs économiques » 

0

Depuis quelque temps, les opérateurs économiques sont victimes d’attaques armées dont certains assassinés dans leur lieu de travail. C’est pourquoi dans cet entretien que le président du groupe organisé des hommes d’affaires a accordé à notre reporter à Dakar invite les opérateurs économiques à se donner la main et de  » résister de leur manière ».

 

D’entrée de jeu, Mohamed Chérif Abdallah Haidara regrette que les opérateurs économiques soient victimes de la destruction de leur marchandise sans aucune arrestation. « Il ne faut pas oublier qu’il y a eu des marchés brûlés, saccagés, des destructions de magasins des opérateurs économiques, des menaces de gauche à droite. C’est pourquoi, je vous parle de plus de deux mille opérateurs économiques victimes de destruction de bien, zéro arrestation. Ça fait très mal. On encourage à aller piller, incendier le commerce des gens qui se débrouillent durant des années pour trouver quelque chose à nourrir leurs familles. Et cela ne se pardonne pas. Dieu va les punir » a-t-il rassuré.

 

Il a par ailleurs invité ses collègues opérateurs économiques à une union quand il s’agit du pillage de leur marchandise : « Qu’on cesse de s’attaquer et de harceler les opérateurs économiques. C’est pourquoi je dis clairement haut et fort à l’ensemble des opérateurs économiques qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur de la Guinée, désormais, ce sera coup pour coup. On vous touche, résister. Si on touche à un seul opérateur économique, je demande à tous les opérateurs économiques de se donner la main et de résister de notre manière et de résister fort, et de répliquer fort. Il ne faut pas dormir en laissant les gens pagailles sur nos marchandises, nos affaires et continuer à détruire ce que nous avons souffert pendant des années pour chercher » a-t-il lancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée