Charles Wright suspendu:« Entre l’injustice et la justice, j’ai choisi la justice» a-t-il lancé

0

Le bras de fer qui avait fait commencé entre le procureur général près la cour d’appel de Conakry et le haut commandant de la gendarmerie nationale n’a pas fait long feu. C’était déjà attendu! Entre les deux hommes, un devait tombé. Et c’est Alphonse Charles Wright qui a été finalement suspendu avec effet immédiat par le ministère de la justice et de droit de l’homme cet après midi de ce mardi 29 mars 2022. Le magistrat est reproché par sa hiérarchie de  »faute disciplinaire  ».  

Le procureur général n’a pas fait cadeau au colonel Balla Samora lors de ses différentes sorties médiatiques depuis hier lundi.
Joint au téléphone par googa224.com, le chargé de la communication du ministère de la justice a confirmé la suspension du magistrat. Mais n’a ajouté aucun commentaire dessus «Oui je confirme qu’il y a eu un acte. Mais je ne peux faire de commentaires. Je vous ai répondu par affirmatif en tant que collègue » a-t-il coupé court
Cette suspension ne fait pas ébranler Alphonse Charles Wright. Sur sa page Facebook, il annonce ceci: «Entre l’abus et la loi, j’ai préféré le respect de la loi. Entre l’injustice et la justice j’ai choisi la justice. Entre ma fonction et ma personne j’ai choisi ma fonction. Que Dieu veuille sur le président de la transition pour accomplir sa mission au service du peuple épris de justice» a-t-il écrit.
Ce qui signifie que les hommes du CNRD restent intouchable pendant cette transition. Il faut rappeler que par la même occasion, l’ancienne ministre de la justice Madame Fatoumata Yarie Soumah avait été révoqué de ses fonctions le 31 décembre lorsqu’elle s’est accrochée au secrétaire général du gouvernement Colonel Amara Camara.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée