« C’est sous Alpha Condé que la Guinée a obtenu un financement avec le FMI et la banque mondiale à deux reprises» jure Dr Zalikatou Diallo

0
Dr Zalikatou Diallo ne partage pas l’avis du premier ministre qui annonce que les « caisses de l’État de sont vides » au moment de l’arrivée au pouvoir. L’ancienne député et ministre de l’unité nationale estime que les preuves de Mohamed beavogui ne sont pas fondées. 
Face à certains médias locaux, l’actuel premier ministre a fait l’état des lieux annonçant que le régime d’Alpha Condé n’a rien laissé dans les caisses de l’État. Une affirmation que Dr Zalikatou Diallo dement. « Sur ce plan, je ne suis pas du même avis que lu. Sur ce, j’étais à l’assemblée nationale. J’ai fait sept ans député. J’ai vu la progression de l’économie guinéenne. On peut ne pas aimer le Pr Alpha Condé, la tête premier ministre kassory, mais il y a eu des performances économiques. Ce n’est pas moi qui le dit. Ce sont les institutions financières internationales. Depuis que la Guinée est indépendante, c’est la première fois avec les gouvernements précédents, la Guinée a pu mener a son terme un de financement avec le FMI et la Banque mondiale en deux reprises. Ça au moins il faut le reconnaître » a-t-elle rappelée.
 
A titre d’exemple, l’ancienne député de neuvième législature cite entre autres : «Avec la Covid-19 le gouvernement a mis en place la riposte. La Guinée est restée pendant neuf mois cadeau en eau et électricitéEn suite, il y a un autre exemple que vous devez comprendre pour dire qu’il y a eu des performances dans la gestion au cours du régime du pr Alpha Condé. Ce sont les institutions financières internationales, les analystes économiques qui ont dit que la Guinée était cité parmi les cinq pays au sud du Sahara dont les économies allaient mieux porté face à la résiliance à la Covid-19, notamment le Kenya, l’Éthiopie, la côte d’ivoire etc… En plus, quant on voit le taux de croissance de la Guinée c’est 5,5% malgré la pandémie. Le premier ministre a son jugement, nous aussi, nous avons le notre. Mon raisonnement est adossé sur la réalité. Le PNDS 2016-2020, la Guinée avait demandé 16 millions 400 milles dollars. Il y a eu tellement la confiance qui était de mise, que la Guinée a obtenu 21 milliards de dollars d’intention de financement. Si la confiance n’était pas là, ça n’allait pas avoir lié » a fait savoir Dr Zalikatou Diallo ce mardi 01 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée