CEE Ratoma 2020 : des cas de PV identiques signalés

0

Les épreuves du CEE, Certificat d’étude élémentaire ont été lancées ce mercredi 5 août 2020 en Guinée. Au collège de Ratoma, plusieurs candidats se sont retrouvés avec les mêmes PV.

Le collège de Ratoma a été choisi par les autorités locales pour la cérémonie officielle de lancement de cette évaluation. Mais dès le début, des élèves (garçons et filles) se sont pressé devant la direction de l’établissement après avoir constaté qu’ils avaient des numéros de PV identiques. Les responsables, l’inspectrice régionale de l’éducation de Conakry Léontine Cissoko en tête, ont tenté de régler le problème. Ibrahima Yattara, directeur communal de l’éducation de Kaloum venu superviser le CEE a tenté de rassurer : « Vous savez que le travail humain va avec ses imperfections. Au fur et à mesure que nous constatons ces imperfections, on met tout de suite de l’ordre. Je crois que les choses vont se passer sans fausse note. »

Juste avant le lancement de l’épreuve de rédaction, l’inspectrice régionale a prodigué des conseils aux enfants « Faites comme si vous étiez en classe pour les compositions. Nous remercions Dieu parce que certains disaient qu’il allait y avoir une année blanche. Ce n’était pas votre souhait, ce n’était pas le souhait de certains parents. Aujourd’hui, certains n’ont pas voulu reprendre les classes. Félicitation à vous, félicitation aux parents qui ont accepté de vous accompagner. »

C’est le maire de Ratoma qui a présidé la cérémonie. Issa Soumah a emboité le pas à l’IRE. Il a surtout souhaité le sérieux pendant cette période : « Faites le travail que vous avez à faire. Ne trichez pas ! C’est valable pour vous et pour les enseignants qui vous surveillent. Si vous trichez, vous trichez tout le pays. Nous vous souhaitons bonne chance. Travaillez à la hauteur de vos possibilités. Nous comptons entièrement sur vous. N’ayez pas peur. Personne ne sera brimé. »

Cette année, le ministère de l’éducation a préféré innover. Les directeurs communaux et préfectoraux qui avaient l’habitude de gérer les examens dans leurs localités sont obligés de permuter. Ainsi, Bakary Camara DCE de Ratoma est affecté à Matam alors que le DCE de Kaloum s’occupe de la commune de Ratoma. Sur les raisons de cette décision, Ibrahima Yattara précise : « Le ministre voudrait qu’à la longue que les DCE/DPE se prennent en charge pour la gestion de ces examens. C’est l’idée-là qui a prévalu et c’est elle que nous sommes en train d’essayer à travers un nouveau système de coachs. »

Pour le certificat d’étude élémentaire appelé également examen d’entrée en 7eme année, la commune de Ratoma présente : 27148 candidats dont 12087 filles. Ils sont repartis dans  65 centres dont 4 pour le franco-arabe.   Dans chacun de ces centres se trouvent 2 agents de santé.

En raison du COVID-19, la prise de température des candidats et de tous visiteurs ainsi que le lavage des mains sont  obligatoires. Si le port des masques est exigé, dans les salles de classes, il n’est pas totalement respecté.

Oury Tessin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée