Bravo Cellou, un homme au bel exemple de courage invincible (opinion)

0
Que dire ? Que faire ? Outre que féliciter, cajoler cet homme au courage inébranlable et à la dignité incorruptible et invincible à l’image d’un gladiateur qui lutte jusqu’à son dernier souffle.
Sans jamais abdiquer ni tituber, Cellou de par sa ténacité vient de confirmer qu’il est bien possible de compter sur lui, de croire à ses convictions inchangeables dans un monde de loups et de toutes les cruautés.
Cellou a prouvé, assumé et assuré, malgré le contexte actuel, marqué et dominé par des moulins à vent et des toupies hollandaises qui germent comme des champignons, que la politique c’est des valeurs qui ont une âme, une morale et une dignité.
Ce caractère de l’homme, si rare qu’inimaginable sous nos tropiques a démenti avec le temps la nature volatile reconnue aux hommes politiques qui changent de mots et de ton, profondément guidés par la danse du ventre.
Ni l’argent, ni les intimidations encore moins les humiliations n’ont cassé le courage qui caractérise l’engagement politique de Dalein.
Qui mieux que lui aurait pu résister à toutes ces péripéties dégradantes et éprouvantes ?
Garder sa dignité, tenir avec fierté et intransigeance sa position sans ambivalence, il faut être un seul Cellou Dalein Diallo.
L’homme a souffert dans son âme, en passant des nuits blanches pour partager dans la plus grande discrétion la souffrance de ses compagnons politiques qui croupissent dans les geôles de Conakry.
Un seul instant, ces derniers n’ont été seuls dans la dure épreuve qu’ils ont connue, liée aux affres de la prison et la douleur de vivre sans être libre. C’est un sacrifice qu’ils ont consenti et un prix fort qu’ils ont payé pour leur engagement et leur détermination à faire de la Guinée un champion en démocratie.
Il fallait être d’un herculéen pour résister à cette tempête. La machine de la puissance publique s’est heurtée cette fois-ci à un cuir à dur à la carapace qui résiste à toutes sortes d’intempéries qui n’est autre que l’UFDG.
Au-delà des symboles et des apparences qui trompent, l’UFDG est sans nul doute un état d’esprit, une communauté de douleurs qui se solidifie à chaque instant. Difficile de détruire un esprit, il n’a ni âme ni corps mais il vit et ne meurt jamais.
Cellou est un homme, le vrai, le roc d’une espèce très rare dans le landerneau politique guinéen qui a fait un don de soi pour le triomphe d’une Guinée des valeurs, des principes et de justice sociale.
Malgré les caricatures dont il est victime au quotidien, les injures de toutes natures qu’il subit, Cellou
a su tenir bon, grand, droit dans ses bottes. Pas question de ramper pour obtenir la liberté de qui que ce soit. C’était une fermeté périlleuse face à une lourde machine destructive construite et planifiée pour sa réduction en atomes très infimes.
C’était aussi sans pour autant compter sur le courage de l’homme qui exprime en toute beauté l’autre caractéristique de sa nature humaine : la foi, le courage et la vérité.
Avec le temps, disons-le, qu’il n’a pas eu tort d’être jusqu’auboutiste, de dire non et non à toutes les offres pour obtenir la libération de ses compagnons de lutte mais en perdant la face.
Loin d’un sentiment d’orgueil mais sa fermeté était d’une nécessité absolue et le contraire était synonyme de trahison.
Mais pour la mémoire des victimes couchées dans le cimetière des martyrs de la démocratie, Cellou est resté loyal, sincère et en adéquation ultime avec ses propres convictions qui resteront jusqu’à la victoire finale pour le bonheur de tous et de chacun.
C’est pourquoi, disons tous : Bravo Cellou et vive la vérité !
Fodé Moussa (Torres) Sylla, ‘’Mouvement Cellou Président’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée