Alpha Condé : « Dans les manifestations, c’est eux-mêmes qui tuent après ils mettent ça sur le dos des forces de l’ordre »

0

À l’occasion de la remise ce samedi, 19 octobre 2019 de 60 pirogues aux pêcheurs artisanaux de la sous-préfecture de Koba dans la préfecture de Boffa, le président de la Républien de Guinée a profité de l’occasion pour s’exprimer par rapport aux violences survenues en début de semaine ayant occasionnees 10 morts, plusieurs blessés par balles et des arrestations.

Abordant la question concernant la repression meurtrière lors des manifestations, le président Alpha Condé soutien que les agents des forces de maintien de l’ordre ne sont responsables des tueries enregistrées lors des manifestations de l’opposition.

<<Le gouvernement l’a déjà dit. Ce ne sont pas nos gendarmes et nos policiers qui tuent en Guinée, ce sont eux qui tuent pour accuser le gouvernement. Vous avez vu à la télé ceux qui disposent des armes de guerre et qui ne sont pas habilités à les porter. Comment est-ce que toi qui n’est pas un agent des forces de défense et de sécurité, tu peux disposer d’une arme et tu circules au sein de la population ? Où vous avez vu ça ? Ils veulent juste qu’on dise qu’il y’a eu des morts en Guinée et qu’on dise que ça ne va pas en Guinée. Dans les manifestations, c’est eux-mêmes qui tuent après ils mettent ça sur le dos des forces de l’ordre, les forces de l’ordre ne tuent pas. Ils veulent faire croire que les gens sont tués en Guinée pour que les autres disent que ça ne va pas en Guinée, mais ils seront fatigués, car quand le peuple est derrière toi, personne ne peut te faire du mal>>, a-il defendu.

Plus loin, le chef de l’État guinéen dira:

<<Comme ils ont compris que le peuple n’est pas derrière eux, c’est ce qui leur pousse à faire de la pagaille. Ils veulent décourager les investisseurs. Aucune manifestation ne s’est tenue à Conakry, tout le monde le sait, sauf à Bambeto et Coza. Les photos qu’ils ont montré sur les réseaux sociaux ne sont que des photos prisent dans des manifestations en Haïti, au Mozambique et au Cameroun. Demandez les gens de Conakry si à part Bambeto et Coza, il y a eu manifestations dans d’autres endroits », a déclaré le Président Alpha Condé.

Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée