Alpha Condé averti : « Nous n’hésiterons pas, même si vous êtes coordination régionale… si vous incitez à la révolte, vous serez arrêté » 

0

A l’occasion de la cérémonie du lancement officiel « Scanner mobile de haute technologie » au port autonome de Conakry ce samedi 5 décembre le président de la République n’a hésité à accuser les Coordinations régionales dans la gestion de certaines crises dans le pays.

Dans son discours, le Pr Alpha Condé promet de sévir dans les prochains jours. « La pagaille en Guinée est finie. Toutes les rues de Guinée auront la même sécurité. Il n’y aura plus de zones de non-droit. Et la loi s’appliquera à tout le monde. Nous n’hésiterons pas, même si vous êtes membre d’une coordination régionale (qui n’est d’ailleurs pas reconnue par la loi), si vous incitez à la révolte, vous serez arrêté. Il faut que je prévienne… Les coordinations existent, mais ne sont pas reconnues par la loi. C’est le président qui travaille avec eux de façon coutumière. Il ne faut pas qu’ils pensent qu’ils ont tout le pouvoir. Nous les suivons. S’ils font des déclarations et qu’il y ait des dégâts après, ils verront qu’ils ne sont pas au-dessus de la loi », a averti Alpha Condé.

Dans la foulée, le locataire du palais Sekoutoutoreyah a instruit au Premier ministre et les autres membres du gouvernement à bien vouloir  » informer » tout le monde. Car a partir de maintenant jure t-il « qu’il ne faudrait pas que quelqu’un vienne le voir pour dire : ‘‘pourquoi telle personne est-elle arrêtée ?’’ »: « Ça dépend des services de sécurité et du juge. Je ne suis pas juge. Donc, c’est inutile d’aller voir le Premier ministre ou un ministre ou le président. Le juge fera son travail. Si quelqu’un a commis un délit, quels que soient sa personne et son titre, on laissera la justice faire son travail. Personne n’interviendra. Personne ne s’opposera. Alors, c’est inutile de demander : ‘‘est-ce que je peux parler au président, parce qu’on a un parent arrêté. C’est inutile. Je ne prendrai personne au téléphone. Et je n’accepterai pas qu’un ministre ou même le Premier ministre veuille m’amener à me mêler. Il faut répéter plusieurs fois. La répétition est toujours utile, parce qu’il y a des gens qui sont têtus. Il y a des gens, même pour aller au Paradis, il faut les pousser. Donc, nous allons pousser tous les Guinéens à respecter la loi, à faire de la Guinée un pays fréquentable ou un pays qui peut se comparer aux meilleurs. Car, notre objectif, c’est de se comparer aux meilleurs ou de les dépasser. Voilà l’objectif de la Guinée », a-t-il tranché.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée