Alliance politique : le Cercle de Réflexion et d’Action Stratégique (CRAS) créé

0

A l’occasion de la conférence de presse tenue ce lundi 16 août à Conakry, le CRAS (Cercle de Réflexion et d’Action Stratégique) a officiellement vu le jour. 

Pascal Kourouma, membre fondateur déclare que le CRAS est loin d’être un comité de soutien d’un quelconque parti politique. Mais plutôt un espace de contribution à l’apaisement et à l’épanouissement du pays.

« Le CRAS n’est pas un comité de soutien… Il n’est pas un instrument destiné à servir tel et tel parti. Notre démarche est de contribuer à l’apaisement et à l’épanouissement de l’environnement politique du pays, gage de tout développement économique, culturel, démocratique, humain. Le CRAS est un espace de dialogue, une organisation sociétale qui prend en compte la problématique du Guinéen au quotidien. C’est une contribution dont l’issue, le résultat est à la disposition de tous les Guinéens sans exclusion de l’opposition aux gouvernants en passant par les gouvernés et la société dans son entièreté. Le Cercle de Réflexion Stratégique (CRAS) est une plateforme ouverte à toutes et tous, qui transcende les clivages politiques et idéologiques ; un cadre permanent de dialogue, de discussions, de critique, d’autocritique, de contribution intellectuelle, de proposition pour un meilleur devenir de notre pays et un accomplissement total de notre destin commun », a-t-il fait savoir.

Selon les conférenciers, le CRAS est un nouveau paradigme politique qui consiste « à se parler, à se rencontrer, à échanger sur la Guinée, à sortir de son retranchement politique partisan ; en mettant en avant l’intérêt général du pays qui exige la contribution des uns et des autres. Un espace de franc-parler sur le constat des diagnostics observés, les solutions à proposer sur le présent et l’avenir du pays ».

A noter que Dr Faya Millimono du BL et Paul Moussa Diawara du MPD, tous initiateurs du CRAS ont brillé par leur absences

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée