Alhousény Makanéra : « Le FNDC a mobilisé 30.000, nous nous allons mobiliser 900.000 personnes »

0
La mouvance présidentielle entend organiser une grande marche de l’aéroport international de Conakry G’bessia jusqu’au palais Sekhoutoureya pour accueillir en pompe le président Alpha Condé à l’occasion de son retour jeudi prochain.
Dans une interview accordée à notre rédaction, Alhoussein Makanéra Kaké , responsable de la commission communication de la réception du président explique :
<<Toute monde est aujourd’hui sur pied pour donner un éclat participer à cette réception du président Alpha Condé, réception au cours de laquelle nous voulons faire d’une pierre deux coups : non seulement démontrer à la face du monde et de l’opinion publique nationale que le président de la République, le professeur Alpha Condé est un homme du peuple et il est soudé à son peuple mais aussi démontrer que ceux qui sont favorables à la nouvelle constitution qui constituent l’écrasante majorité de la population. Aujourd’hui, je peux me féliciter du niveau de préparation et de communication qui est connu par même les poisons qui se trouvent dans l’océan à plus forte raison par les habitants de Conakry et de l’intérieur du pays>>, se félicite l’ancien ministre des sports de la communication.
Par la suite, Alhousény Makanéra Kaké dira qu’ils comptent mobiliser 900. 000 personnes contrairement au FNDC qui a mobilisé 30.000 personnes lors de sa marche du 24 octobre passé.
<<Pratiquement, nous nous attendons à 900.000 milles personnes contrairement à ce que les autres (FNDC ndlr) ont dit deux millions. Dans le meilleur des cas, ils n’ont pu mobiliser que 30.000 personnes et nous nous voulons mobiliser 900. 000 personnes et demander au président de la République maintenant de nous permettre d’aller au référendum>>, promet-il.
Le président Alpha Condé tarde toujours à se prononcer clairement par rapport à la modification constitutionnelle en Guinée. Pour le président du parti FND cette fois-ci, ils vont obliger le président à donner l’autorisation d’aller au référendum.
<<Nous l’obligerons et heureusement il ne pourra pas refuser à partir du moment où lui même a dit qu’il est à l’écoute du peuple. Donc le peuple, c’est nous et l’opposition>>, dit-il.
Parlant de dispositif sécuritaire, Alhousény Makanéra Kaké a dit que quand c’est l’arrivée du président de la République, le problème sécuritaire ne se pose pas car un dispositif sécuritaire accompagne toujours le président.
Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée