AG UFDG : Fodé Oussou Fofana s’attaque à la CENI et au MATD

0

Le retrait de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) du comité de suivi du dialogue politique était au centre des discussions de l’Assemblée générale de ce samedi , 14 décembre 2019 du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo.

Dans son allocution, le deuxième vice-président de L’UFDG est revenu de long en large sur les raisons du retrait de son parti de ce comité.

Pour Fodé Oussou Fofana, la CENI est animée de « mauvaise foi », c’est ce qui a  poussé L’UFDG à se retirer du dialogue

« Alors vous avez suivi notre retrait du comité de suivi. Il faut que j’explique, parce que vous savez nous sommes dans un pays où les gens sont capables de dire quand on les appelle pour dialoguer ils ne viennent pas. Le dialogue fait partie de la démocratie. On ne vient pas parce qu’on a confiance, on ne vient parce qu’on est naïf. Non! On vient pour prouver au monde entier que nous, en tant que parti politique, nous sommes un parti républicain, nous sommes un parti qui prône la paix et l’unité nationale. En venant, ce n’est pas parce qu’on avait confiance, mais les gens, ils font toujours semblant comme s’ils nous trompent. Ils se trompent eux-mêmes. Les partenaires, les ambassadeurs ont demandé à ce qu’on se retrouve au niveau du comité de suivi pour parler de deux points essentiels. Le premier point c’est la finalisation des élections locales et le deuxième c’était pour regarder ce processus électoral, faire l’évaluation de ce processus électoral. On pose la question simplement à la CENI, comment on fait pour finaliser les élections communales. Elle dit non, qu’elle  n’a pas les résultats. Et qu’elle a remis les résultats concernant les chefs de quartiers au ministère de  l’Administration du territoire et de la décentralisation. Le représentant du ministère de l’Administration dit « non » que ce n’est pas vrai, qu’il n’a pas reçu de résultats. Et la CENI dit d’attendre qu’elle va réfléchir, et que certainement elle a mis ça quelque part, et qu’elle va vérifier. Trois ou quatre jours après, on se retrouve autour de la table. La CENI nous dit qu’elle n’a pas les résultats et de lui donner 80 jours. Nous avons dit c’est pitoyable, c’est pathétique. Comment vous avez centralisé les résultats? Comment les conseillers ont été élus ? Quels résultats vous avez utilisés pour que les maires soient installés ? Vous organisez une élection, vous êtes incapables de produire les résultats ? », a expliqué Fodé Oussou Fofana

Plus loin, il ajoute : « Ceux qui pensent que nous allons boycotter les élections pour qu’ils puissent être députés, nous disons à ces gens là aussi qu’ils se trompent. Il n’y aura pas d’élections dans ce pays si le fichier n’est pas propre. Il n’y aura pas d’élections dans ce pays sans nous. Nous l’avonsne ferons pas ce plaisir de laisser Alpha Condé détruire ce pays, faire ce qu’il veut. Mais il nous trouvera sur son chemin avec le front national pour la défense de la constitution», averti Fodé Oussou Fofana.

 

 

Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée