AG UFDG: « Croyez moi la victoire est proche, la dictature va finir », dixit Cellou Dalein Diallo

0

C’est un Cellou Dalein Diallo moins bavard aujourd’hui qui a présidé l’Assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ce samedi, 18 janvier 2020.

D’entrée, le président de l’UFDG a félicité ses militants et sympathisants pour leur mobilisation lors des manifestations des 13, 14 et 15 janvier dernier avant de tenter de justifier la suspension de l’appelle à la résistance lancée par le Front National pour la Défense de la Constitution:
<<Nous avions décidé de suspendre, seulement de suspendre les manifestations pour permettre  aux guinéens de s’approvisionner, pour vous permettre de reprendre la force, pour pouvoir mieux faire le mardi et le mercredi prochain.  Vous le savez en Guinée ici, le peuple souffre de l’extrême pauvreté, nous vivons au jour le jour. Nous sommes rendu compte que c’est très difficile de continuer au delà de deux jours, par ce que chacun est obligé de sortir pour trouver de quoi manger. C’est vrai que le gouvernement brandit le taux de croissance, mais comme j’ai eu à l’expliquer à plusieurs reprises, cette croissance et les ressources financières qu’elle a engendrée pour notre pays est partagée exclusivement entre  les membres du clan de Alpha Condé. Notre population continue de végéter dans la pauvreté, la misère et rares sont les ménages aujourd’hui qui peuvent assurer les deux repas par jour ou payer le matériel scolaire pour leurs enfants. Nous souffrons alors que par la corruption et le détournement des deniers publics, ils sont en train de s’enrichir. Et c’est pourquoi nous avons décidé de suspendre pour vous permettre de vous réapprovisionner mais de reprendre de l’énergie pour sortir massivement le mardi et mercredi prochain pour dire non à Alpha Condé, non à la mascarade électorale en cours et non à un 3ème mandat>>, a martelé le chef chef de file de l’opposition guinéenne.
Plus loin, l’ancien premier ministre se dit choqué de la répression et des exactions commises par les services de sécurité surtout celles exercées contre le patriarche de la préfecture de Pita.

Ufdg

<<La répression et les exactions sont allées plus loin. Vous avez suivi  l’interview du vieux à qui la police a infligée des giffles, confisquée son argent en proférant des injures à l’endroit de son ethnie, à l’endroit de lui même. Il l’a dit, j’ai été choqué par les giffles et les bastonnades mais j’ai été surtout choqué par les injures qu’on a adressé à l’endroit de mon ethnie. J’ai oublié les injures, les bastonnades et les confiscations de mes biens, mais je ne peux pas oublier les injures proférées par la police à l’endroit de mon ethnie. Mais tenez-vous bien, les exactions et les violences sont allées plus loin pour toucher un symbole, le symbole de la sagesse, le symbole qui incarne toute une communauté. Elhadj Bano Bah, secrétaire général de la league islamique de Pita, Khalif du Foutah a été agressé gazé, ses voitures détruites par les forces de défense et de sécurité. Mais pourquoi ça, cette haine contre un sage qui fait tout pour que règne la paix, qui fait tout pour que règne la cohésion entre les habitants du Foutah, entre les habitants de la Guinée ?
Alpha Condé malgré sa haine et son mépris contre la communauté n’a trouvé rien a faire sauf  envoyer une expédition pour aller s’attaquer à ce vieux qui incarne toute la sagesse au niveau du Foutah Djallon.  Je voudrais à cette occasion exprimer notre solidarité à Elhadj Bano Bah qui est un sage choisi par toute une communauté>>, dit-il avec hargne.

Après s’être exprimé en poular pour dire à ses militants de se lever pour ne pas que les morts ne soient en vain, Cellou Dalein a indiqué à ses militants et sympathisants massivement mobilisés que la victoire est proche avant de féliciter les protestaires de Conakry et de l’intérieur du pays.
<< Je voudrais vous demander de prendre conscience de l’enjeu… Tous les fils du pays doivent se mobiliser pour empêcher cette mascarade électorale, pour refuser le 3ème mandat quelque soit la forme que le gouvernement empruntera pour légaliser ce coup d’État constitutionnel pour que le pays puisse suivre son chemin. Donc croyez moi la victoire est proche, la dictature va finir. Il faut qu’on se mobilise , il faut qu’on se mobilise. Je tiens à féliciter les compatriotes qui se sont mobilisés à Conakry et à l’intérieur du pays, à N’Zérékoré, à Boké, à Kamsar, à Sangarédi, à Kolabouyi, à Labé, à Dabola,  à Lélouma, à Pita, à Dalaba et partout à l’intérieur du pays.
Bamba Roger vous a dit tout à l’heure qu’à N’Zérékoré, les listes électorales ont été déchirées par ce qu’ils ne veulent pas cautionner la mascarade électorale. Donc Yagassèdèmon (à bon entendeur salut) merci), a conclu Cellou Dalein Diallo.

Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée