AG du RPG Arc En Ciel :  » L’opposition a encouragé l’idée d’une nouvelle constitution en Guinée  » dixite Hady Barry.

0
Hady Barry secrétaire général du ministère des Affaires Étrangères et membre du bureau politique national du RPG Arc En Ciel a accusé l’opposition guinéenne d’avoir eu l’idée d’ouvrir un débat autour d’une nouvelle constitution. C’était à la faveur de l’assemblée générale de cette formation politique tenue ce samedi 25 mai 2019 à son siège à Gbèssia dans la commune de Matoto.
« Nous voulons une nouvelle constitution non pas pour Paul non pas pour Pierre mais pour le peuple de Guinée si le peuple de Guinée voudrait changer sa constitution actuelle, où est le problème? Franchement je ne vois pas ou est le problème ? » S’est t- il interroger avant d’ajouter.
« Cette nouvelle constitution, est-ce qu’il appartiendra au RPG Arc En Ciel ? Est-ce que cette nouvelle constitution appartiendra à une autre formation politique ? Cette constitution appartiendra au peuple souverain de guinée(…) Moi j’ai remarqué quelque chose, c’est que la nécessité de changer cette constitution a été proposée aussi par l’opposition. Parce que vous saviez depuis trois ans, on parle de troisième mandat, on parle de changement de la constitution. Généralement quand on parle d’une chose de façon répétitive, d’une façon récurrente, c’est qu’il ya un problème a ce niveau » Dit t-il et en accusant l’opposition d’avoir encouragé cette idée.
« Donc finalement, qui a introduit l’idée d’une nouvelle constitution en Guinée ? C’est l’opposition guinéenne qui en a beaucoup parlé et je crois que l’opposition a raison d’introduire l’idée d’une nouvelle constitution en Guinée. C’est pour cette raison que le RPG Arc En Ciel a attendu, a longtemps attendu. Et finalement qu’est ce qu’on a constaté, c’est que l’opposition a eu raison d’introduire ce débat, parce que ce débat a intéressé le peuple de Guinée et que le peuple de Guinée un peu partout est entrain de se mobiliser pour dire oui, l’opposition vous avez raison de poser ce problème ».
A rappeler que ces propos interviennent une semaine après l’annonce officielle du parti à une campagne générale autour de la constitution et de demander au Président Alpha Condé d’accepter ce fait sous prétexte qu’il vient du peuple de Guinée.
Moussa Moïse Keita

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée