Affaire Mouctar Bah: Des associations de presse Critiquent la décision de la HAC.

0

La Haute Autorité de la communication, instance de régulation des médias en Guinée n’a pas pris le temps de mûrir la décision qui retire l’accréditation de Mouctar Bah, correspond de rfi en Guinée. C’est ce qu’ont dit ce jeudi 15 Novembre des responsables d’association de presse de Guinée.
N’doye Cheick Sadibou, le chargé de la communication de l’union des radios et télévisions libre de Guinée (URTELGUI) a exprimé son soutien à Mouctar Bah. Il a déclare que la décision de la HAC est hâtive  » je pense que cette décision est tombée vite au regard du reportage que nous avons tous écouté, c’est vrai quelque part y’a l’armée qui a été citée, mais l’armée elle même par la voie de son chef d’état major a saisie la Hac, ce qui était tout à fait normal. Il fallait donc à la rigueur que cette armée puisse demander un droit de réponse » indique -t-il

Même son de cloche de Iboun Conté, le président de l’association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante ( AGEPI) » je regrette cette décision de la HAC. Franchement c’est une situation regrettable de part et d’autre. L’élément qui est mis en cause, nous l’avons analysé de très près, le confrère a fait preuve d’empressement il faut le reconnaître. Il faut aussi reconnaître que la Hac a fait preuve d’excès dans sa décision. On a senti que y’a une sorte de sentiment de revanche sur Mouctar Bah  » déplore Iboun Conté.

Cette décision vise -t-elle à museler la presse guinéenne N’doye Cheick Sadibou a sa réponse à ce problème  » Vous vous souviendrez qu’il y a juste un an nous avions manifesté devant la Hac au regard justement de tentative de musellement de la presse, nous avions marché pensant que ça allait changer mais malheureusement nous constatons une tentative de musellement de la presse  » souligne -t-il

La haute autorité de la communication reproche à Mouctar Bah d’avoir relayé des informations non équilibrées sur la mort de deux jeunes à Wanindara. Des sources qui manifestement ont déclaré des choses qui dérangent les forces armées guinéenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée