Aéroport de Conakry Gbessia : LA SALLE ACCUEIL, UN CALVAIRE POUR LES USAGERS

0

Il est difficile de se faire une place assise dans la salle d’accueil de l’aéroport international Conakry Gbessia. Ceux qui parviennent à s’asseoir sont obligés d’avoir un ventilo portatif entre les mains en guise d’éventail pour lutter contre l’atmosphère lourde et la chaleur étouffante dans cette salle. Pas de climatisation, les ventilateurs se sont essoufflés. Une situation qui met mal à l’aise la centaine de  personnes qui transite chaque jour par cette partie de l’aéroport.

 

‘’ Je suis là depuis 1h maintenant,  mais je n’ai pas trouvé où m’assoir. Je suis resté assis dehors dans la poussière. C’est après là-bas que je suis rentré dans la salle d’accueil, mais là aussi c’est la même chose, pas de place ‘’ déplore  Foromou Balamou venu accueillir un parent en provenance  de la Côte Ivoire.

C’est le calvaire auquel font face les usagers de l’aéroport international Conakry Gbessia. Dans la salle d’accueil, il n’y a que six places assises. Il faut s’armer de courage et d’abnégation pour trouver où diminuer la taille ‘’ je suis là pour accueillir ma copine mais, depuis 30 mn je suis arrêtée et il fait excessivement chaud, c’est vraiment fatiguant  se plaint Cette autre citoyenne qui requiert l’anonymat.

‘’ Moi ce n’est pas la première fois que je vienne ici, mais c’est pareil à tout moment. La dernière fois que je suis venue, le vol avait pris deux heures de retard, ce jour-là aussi j’ai traîné ici fatigué sans avoir où m’assoir, il faisait tellement chaud que  j’étais obligée d’aller au dehors pour me rafraîchir et m’assoir à même le sol. Et cela n’est pas du tout confortable ‘’ déplore –t-elle avant d’ajouter ‘’ je pense qu’ils doivent chercher à améliorer les conditions dans cet aéroport ‘’.

Améliorer les conditions d’accueil dans cet aéroport est primordial parce qu’il bénéficie depuis 2011 de travaux de rénovation et de réaménagement. Apparemment la  société de gestion et d’exploitation de l’aéroport de Conakry SOGEAC a oublié la chose la plus essentielle qui est celle d’installer des places assises suffisantes. Et pourtant elles sont une centaine voir des milliers de personnes étrangères qui transite par cet endroit tous les jours Foromou balamou se sent mal à l’aise‘’ lorsque tu voyage dans les autres pays ce n’est pas comme ça donc ça fait un peu honte. Moi je me gêne parfois quand je reçois des étrangers ‘’.

Pour permettre aux usagers de l’aéroport international de Conakry de vivre dans un environnement idéal ‘’ les autorités doivent nous mettre de sièges où s’assoir et penser à climatiser cette salle et si cela n’est pas possible qu’on installe partout des ventilateurs, c’est la moindre des choses, la guinée est quand même un grand pays ‘’ estime notre interlocuteur.

D’autres souhaitent qu’on agrandisse ou qu’on construise un  autre aéroport. Un projet de construction d’un nouvel aéroport vers Forécariah avait été annoncé. Mais, de nos jours, on ne sait à quel niveau se situe ce dossier.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée