Abdoulaye Sow: «  FESABAG est dans la dynamique de négocier une convention collective »

0

la Fesabag a tenu son assemblée générale d’information, dans les banques, assurances et microfinances ce lundi 05 juillet 2021. L’objectif de cette assemblée était d’informer les travailleurs sur le contenu du préavis de grève qui court jusqu’au 15 juillet prochain.

Pendant que l’entretien se tenait avec la base, les cadres du bureau exécutif national de la fédération, ont été invités à la banque centrale de la République de Guinée, en vue de trouver une solution autour de leur plateforme revendicative. Suite à cette rencontre  avec les cadres de la banque centrale, le secrétaire général de la Fesabag, a souligné que l’inspection générale du travail et la BCRG  sont tous mobilisés pour qu’une solution paisible, à la satisfaction des travailleurs du secteur des banques, assurances et Microfinances soit le plus vite trouvée. « Donc la banque centrale nous a appelé pour que nous puissions nous asseoir, discuter avec un arbitre parce que nous ne sommes pas arrivés à nous comprendre mais avec l’arbitre on pourra nous comprendre. Et l’inspection générale du travail et la banque centrale sont tous mobilisés pour que nous puissions trouver une solution paisible à l’intention des travailleurs. Déjà l’inspecteur général du travail doit nous envoyer un courrier dans les heures qui viennent », a déclaré Abdoulaye Sow.

Par ailleurs, la Fédération Syndicale autonome des banques, assurances et micro finance de Guinée par la voie de son secrétaire général dit avoir réclamé la révision de la convention collective qui a été initiée en 1994, révisée pour la première fois en 2004 et «que nous voulons réviser conformément aux dispositions qui régissent la vie des travailleurs (…). Nous souhaitons que la convention soit adaptée au contexte actuel, en termes de rémunération, de prise en compte des diplômes, de salaires de base, en termes de primes de logements, de primes de paniers. Cette  l’assemblée de ce lundi, a fortement paralysée le secteur bancaire. Mais c’était pour prouver aux patrons que la fesabag est plus que jamais vivante et elle est dans la dynamique de négocier une convention collective dans l’intérêt supérieur des travailleurs du système financier guinéen et du secteur bancaire en particulier”, a-t-il conclu

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée