Demande de reprise de manif par les jeunes de l’UFDG:« nous allons examiner votre requête»(Dalein)

0
Par là voix du secrétaire général du conseil national de la jeunesse de l’UFDG, les jeunes ont réclamé au bureau exécutif, la reprise des manifestations politiques. Cette demande a été faite ce samedi 26 juin 2021 à l’occasion de la 8éme assemblée virtuelle de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée. 
Depuis la dernière élection présidentielle, plusieurs militants et cadres du principal parti de l’opposition ont été arrêtés incarcérés à la maison centrale de Conakry. Pour mettre la pression du pouvoir, les jeunes ont réclamé au bureau exécutif de l’UFDG de reprendre les manifestations. Une demande que Cellou Dalein Diallo dit comprendre.
« Je comprends votre impatience. Parce que nous sommes victimes de terrorisme d’état, qu’il est extrêmement difficile pour la jeunesse d’accepter. Les violences qui ont été déclenchées contre notre parti (l’UFDG) pour faire passer le hold-up électoral, avec un bilan de 57 morts qui exerçaient un droit constitutionnel, celui de manifester leurs joies à la suite de la victoire de leur candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre dernier, qui ne sont plus parmi nous. Qui sont abattus souvent à bout portant, ce qui est plus grève, ils n’ont pas eu droit à la compassion. Et ils n’auront pas. Avant eux, il y avait 99 autres pendant la lutte du FNDC contre le troisième mandat. Dont une trentaine a été enterré nuitamment dans une forêt à N’zerekoré par ce que le pouvoir avait le souci de faire disparaître les corps. (….) Si la jeunesse se révèle pour demander la reprise des manifestations très honnêtement, je vous comprends. Parce qu’entre temps plus de 400 Guinéens membres de notre parti ont été arrêtés et incarcérés dans les prisons d’Alpha Condé sans aucun motif valable. Des dirigeants de premier rang de notre parti ont été arrêtés et détenus dans les prisons d’Alpha Condé » reste Cellou Dalein Diallo.
Par ailleurs, le Président de l’UFDG a promis d’examiner cette demande de manifestation à travers une réunion avec le bureau exécutif de son Parti. « Lorsqu’on est placé dans une telle injustice, et lorsqu’on est jeune et qu’on aime ce pays, on est ne peut pas rester indifférent. Nous avions suspendu nos manifestations en raison de l’état de d’urgence sanitaire, et nous allons examiner votre requête au niveau de la direction en tenant compte de l’entame, de contraintes, on vous revient demain. Mais soyez sûr d’une chose, ce que nous sommes aussi indignés que vous face à l’injustice, au terrorisme d’état dont notre partie est victime » a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée